Un vent nouveau souffle sur les « family officers » Publié le 19-06-2017 |

Présenté par

Le métier du family office attire ! Banquiers privés, avocats, juristes, notaires, spécialistes du private equity..., tous expriment de plus en plus d’intérêt pour rejoindre cette profession très discrète et souvent méconnue où des « family officers » gèrent les patrimoines de grandes familles fortunées. Leur spécificité ? La variété de leurs domaines d’intervention : la gestion patrimoniale au sens large (immobilier, instruments financiers, sociétés, fortune personnelle...), l’acquisition et la cession de biens, la transmission, et même la gestion privée et familiale (personnel de maison, écoles des enfants, nourrices, etc.). « Le ‘family officer’ est un coordinateur, précise Laurent de Swarte, cofondateur d’Agami Family Office, où 30 collaborateurs à Paris et à Lyon accompagnent plus de 150 familles et entrepreneurs. Il s’appuie en interne sur des équipes de spécialistes (ingénieurs patrimoniaux, spécialistes du private equity, conseillers en investissement, de l’immobilier ou de la philanthropie…) afin d’imaginer les meilleures solutions pour le client qui seront mises en œuvre par l’écosystème de ce dernier : avocat, notaire, expert-comptable, banquier privé… »

Sur le même sujet :