Espace premium
english français

Banque, finance, audit : les pépites des ESC et de Sciences po ParisNews

Publié le 14-03-2012 | Marché de l'emploi - Formation - Entreprise

Point commun de ces études : être payantes – et parfois très chères –, mais offrir un excellent retour sur investissement sur le marché du travail en garantissant emploi immédiat et salaire important.

La banque et la finance sont assurément les secteurs les plus rémunérateurs à la sortie d’une école de commerce. D’après l’APEC (Agence pour l’emploi des cadres), le salaire moyen brut d’un jeune diplômé bac + 5 dans ce secteur est de 34.900 € par an – 32.800 € pour l’ensemble des diplômés d’école, tous domaines confondus. 3 ans après, sa rémunération peut facilement atteindre 40.000 euros. De quoi rentabiliser l’investissement nécessaire au financement d’une grande école.

Rentable en écoles de commerce…

Car ces établissements (accessibles à bac + 2 ou bac + 3, après une prépa ou en admissions parallèles) exigent des frais de scolarité d’environ 7.500 € par an (22.500 € pour 3 ans donc), voire plus de 11.000 € pour les plus cotés (HEC, EDHEC, ESSEC, ESCP Europe et EM Lyon). Ces derniers assurent en contrepartie des salaires d’embauche (tous secteurs confondus) un peu supérieurs : autour de 36.000 € par an.

Pour les écoles de commerce postbac, comme celles des concours TEAM, SÉSAME ou ACCÈS, prévoyez une facture de 7.000 € par an, à multiplier par 5 années d’études, soit 35.000 € (lire le témoignage de Chloé).

… comme à Sciences po Paris

Autre cursus pour travailler dans la finance : Sciences po Paris, dont les frais de scolarité varient selon les revenus des parents. Ils s’échelonnent de 0 à 9.800 € par an en licence et de 0 à 13.000 € en master (soit au maximum 55.400 € pour 5 années d’études). À la sortie, le salaire moyen brut est de 37.100 € par an, toutes spécialités de diplôme confondues.

Mais certaines filières sont encore plus rémunératrices : selon l’enquête “Jeunes diplômés, promotion 2009” de l’institut, un an après l’obtention de leur diplôme, les titulaires du master en droit économique gagnent, brut, 52.344 € par an et ceux du master finance et stratégie, 47.237 euros.
 

A lire dans L'Etudiant