Espace premium
english français

3 Questions à… Jean-Philippe M., Trader Dérivés Actions à LondresNews

Publié le 08-02-2012 | Finance de Marché - Entretien & Candidature

 

Jean-Philippe M. a 29 ans, il est donc Trader Dérivés Actions dans les équipes dites « Delta One » à Londres pour une grande banque européenne

1/ Pouvez-vous nous rappeler votre parcours ?

Apres avoir tente les divers Graduate Program en Finance de marché à la fin de mes études (Ecole de Commerce du Top 5), je signe finalement pour une banque de « deuxième division ». Non sans légère amertume, mais relativement compensée par un Program semblant être de grande qualité.

Ce qui va finalement s’avérer être le cas. En 18 mois je vais en effet toucher a quasiment tous les actifs ainsi que la plupart des métiers du Front Office (trading, vente, structuration), passant par 4 pays différents. Apres le Program, la crise financière de 2008/2009 est déjà bien entamée, trouver une affectation sur un bon desk est plus que complexe. Je fais alors un nouveau pari, à savoir partir en Middle dans une activité en pleine croissance, avec une vague promesse de pouvoir re-passer en trading dans les 6 prochains mois.

Pas de chance, deux semaines après avoir signé, Lehman explose, les « books » sont divisés par 5, mon espérance de vie dans cette banque diminue d’à peu près autant. Les mois suivants sont donc d’un ennui assez profond, plus grand-chose ne se passe. Je suis alors a deux doigts de la démission, avec devant mes yeux un contrat propose par un grand Cabinet de Conseil à Paris (cela faisait en effet 18 mois que j'étais en Middle Ofice).

Finalement perdu pour perdu, je me lance et envois un email à un des patrons globaux de mon trading floor. Quelques jours après je fais mes valises pour la salle londonienne, ou je fais depuis maintenant presque deux ans du trading dérivés actions.

2/ Pourriez-vous nous décrire votre quotidien en quelques lignes ?

Les books sont divisés par pays, mes collègues londoniens et moi-même nous partageons donc les pays d’Europe occidental. Chacun d’entre nous avons la responsabilité de l’indice du pays ainsi que de tous les stocks constituants cet indice.
En savoir plus sur le métier de Trader ici

3/ Si vous aviez un conseil à donner à un étudiant / jeune diplômé qui a envie de faire votre métier ?

  1. Avant d’appeler quelqu’un, se renseigner sur ce que cette personne fait exactement. Entre Linkedin, Viadeo et Bloomberg, il est quasiment inexcusable d’appeler sans connaitre le métier de la personne. Un Analyste High Yield n’a rien à voir avec un trader Inflation qui est lui-même très différent du Broker Soft Commodities.
  2. De même, il faut être flexible, surtout avec les exécrables conditions de marches actuelles. Dire qu’on veut faire des matières premières mais qu’on n’a pas vraiment envie d’aller à Genève, c’est se tirer une balle dans le pied !!
  3. Je ne saurais que trop conseiller de s’intéresser aux petites banques (mon point de vue étant forcement biaisé puisqu’il s’agit de mon parcours). C’est en effet là que les mobilités internes seront les plus fréquentes, les gens s’intéressant de surcroit plus a ce que vous êtes qu’a votre CV. Dans une grosse structure, une telle chose est beaucoup plus rare.
  4. Et surtout, les métiers en poupe hier ne sont plus forcement les mêmes aujourd’hui. Par exemple en 2006 les banques débauchaient à prix d’or les vendeurs de produits structurés. Aujourd’hui ces mêmes banques ont pour certaines fermé leur activité "structurés" et recherchent surtout des experts de la gestion du risque, du middle et du compliance. Il faut savoir profiter de la tendance